23 août 2017

Channel Zero saison 1



- 6 épisodes.

Synopsis:

" De retour dans sa ville natale, un psychologue enquête sur les mystérieuses disparitions de son frère jumeau et de quelques autres enfants, dans les années 1980, lesquelles seraient liées à une émission de télé locale pour la jeunesse diffusée à l'époque. Le programme aurait un rôle à jouer dans les événements meurtriers et cauchemardesques de leur enfance." (AlloCiné)


Chronique de TheDarkSideCook:

Ce que j'ai aimé: 

L'univers. Cette série est basée sur les CreepyPasta, et cette saison sur celle nommée "Candel Cove". La saison est sans excès avec tout ce qu'il faut d'étrange, nous plongeant dans cet univers malsain et dérangeant. C'est bien fait, intéressant et l'écriture est inédite. C'est sans exagéré la série la plus barrée de 2016. J'avoue avoir eu quelques frayeurs, les monstres étant très bien représentés. Ce qui est également appréciable, c'est qu'ils ne mettent pas des monstres pour mettre des monstres mais cela sert à l'histoire qui est franchement malsaine et glauque. Le ryhtme est lent mais cela ne tourne pas en round et nous donne tout ce dont on a besoin pour aimer la série.

Ce que je n'ai pas aimé:

Le personnage de Mike Painter aka le psy qui se ramène dans sa ville natale pour enquêter. Alors je sais que c'est fait exprès donc c'est purement subjectif mais ce type me met mal à l'aise. J'au eu du mal à m'accoutumer au jeu d'acteur et ensuite au personnage alors que bon... Son histoire est super!


Je donne la note de 13/20 à cette série car bien qu'elle soit bien faite, glauque et originale elle ne m'a pas non plus transcendée. Cependant, je regarderais la saison 2 !

Channel Zero




Présentation:

Créée par: Nick Antosca (2016)

Acteurs principaux: Paul Schneider (Mike Painter), Fiona Shaw (Marla Painter), Luca Villacis (Eddie Painter), Luisa D'Oliveira (Amy Welch), Natalie Brown (Jessica Yolen)

Genres: Drame, Epouvante-Horreur, Thriller

Nationalité: Américaine.

Format: 42 min.



Synopsis:

" De retour dans sa ville natale, un psychologue enquête sur les mystérieuses disparitions de son frère jumeau et de quelques autres enfants, dans les années 1980, lesquelles seraient liées à une émission de télé locale pour la jeunesse diffusée à l'époque. Le programme aurait un rôle à jouer dans les événements meurtriers et cauchemardesques de leur enfance." (AlloCiné)


Note: Chaque saison est basée sur plusieurs CreepyPasta qui sont des histoires étranges et terrifiantes diffusées sur Internet.


Liens des Chroniques:


22 août 2017

3 % saison 1



- 8 épisodes.

Synopsis:

"3 % nous plonge dans une société dystopique divisée en deux : D'un côté les riches (3% de la population) et de l'autre les pauvres. Pour pouvoir accéder à la plus haute strate, les participants n'auront droit qu'à une seule chance et se départagerons autour d'épreuves. Mais seulement 3% d'entre eux arriveront au bout..."


Chronique de TheDarkSideCook:

Ce que j'ai aimé:

Ce n'est pas une série que l'on voit tout les jours. Ah, si des séries dystopiques on en a vu comme The 100 ou encore Terra Nova. Cependant, cette série brésilienne (C'est important de le souligner car c'est peu commun) est une sorte de hunger games de haut niveau. Les films et les livres à côté c'est rien du tout. La réalisation est finement menée, nous montrant ce que les personnages voient et ressentent à la perfection. L'idée originale est excellente et la série est clairement à la hauteur. Les acteurs sont également poignant et presque natures, ils nous transportent réellement dans l'univers de la série. La langue brésilienne (portugaise en somme) rajoute un charme de malade à cette série déjà géniale. Je crois que c'est d'ailleurs cela qui m'a séduite. Ça et la violence, l'ambition, l'amour, le courage, le déchirement et la volonté de vivre une vie décente qui anime les personnages.

Ce que je n'ai pas aimé:

C'était trop court... J'en voulais encore plus mais 8 épisodes étant le format de netflix je m'y suis résignée.


Je donne la note 19/20 à cette première saison car même un an après je suis toujours marquée.


3%




Présentation:

Créée par: César Charlone, Pedro Aguileira (2016)

Acteurs principaux: João Miguel (Ezequiel), Bianca Comparato (Michele), Michel Gomez (Fernando), Rodolfo Valente (Rafael), Vaneza Oliveira (Joana), Viviane Porto (Aline).

Genres: Drame, Science Fiction, Thriller.

Nationalité: Brésilienne.

Format: 47 min.


Synopsis:

"3 % nous plonge dans une société dystopique divisée en deux : D'un côté les riches (3% de la population) et de l'autre les pauvres. Pour pouvoir accéder à la plus haute strate, les participants n'auront droit qu'à une seule chance et se départagerons autour d'épreuves. Mais seulement 3% d'entre eux arriveront au bout..."

Liens des chroniques:

Saison 1 

21 août 2017

The Weightlifiting Fairy Kim Bok Joo (KR)



- 16 épisodes

Créée par: Yang Hee Sung (2016)

Réalisée par: Oh Hyeon Jong

Acteurs: Lee Sung Kyung (Bok Joo), Nam Joo Hyuk (Jun Hyung), Gyung Su Hin (Si Ho), Lee Jae Hyun (Jung Jae yi)

Genres: Comédie, Romance, Sport

Nationalité: Sud coréenne. 

Format: 60 min.

Synopsis:

" Kim Bok Joo fait partie de ces athlètes dont la spécialité est l'haltérophilie. Elle en est passionnée depuis son enfance et possède une grande force, influencée par son père qui était autrefois spécialisé dans ce domaine. Jung Jun Hyung est quant à lui le meilleur ami de celle-ci, bien que leurs retrouvailles ne semblent pas heureuses. C'est un nageur né, mais depuis qu'il a été disqualifié de sa première compétion internationale, il souffre d'un trauma appelé le "trauma des départs". Enfin, Song Si Ho, l'ex petite amie de Jun Hyung, est une gymaste qui a commencé à exercer cette activité depuis l'âge de 5 ans." (Nautiljon)

Chronique de TheDarkSideCook:

Ce que j'ai aimé:

A peu près tout. Ce drama est rafraîchissant dans domaine car il parle de plusieurs sujets peu abordés dans l'univers de la sitcom coréenne comme les femmes dans le sport ou encore la force d'une femme par rapport aux hommes qui l'entourent. Bok Joo est haltérophile donc plus "grosse" que les autres coréennes, elle est musclée et à la force physique d'un homme et qui plus est, elle est très garçonne. Et ce qui fait tout le charme du drama. Elle fait rire car elle oscille entre la fragilité féminine et la force masculine alliant les deux avec maladroitesse. Ses amies sont des boules de joie et d'énergie rajoutant toujours du pep's aux scènes qui pourraient lasser. Le male lead, aka Jun Hyung est par contre le personnage typique: Taquin avec la perso principale, beau gosse au possible, des problèmes familiaux (surtout avec la mère hein sinon c'est pas drôle) et evidemment une gêne qui le fragilise pour le rendre "humain". Cependant, il va parfaitement avec Bok Joo et cela passe donc merveilleusement bien. Les musiques et les lumières sont parfaites, les couleurs du drama étant vives et joyeuse cela ne peut que nous donner envie de sourire. 

(De gauche à droite) Bok Joo (Lee Sung Kyung) et Jun Hyung (Nam Joo Hyuk)


Ce que j'ai pas aimé:

Beaucoup de scènes clichés mais que serait un drama s'il n'y avait pas un torse nu sauvage au coin d'un couloir ou un sauvetage express et valeureux de la pauvre female lead qui doit être protégée ? (Aka le syndrôme de la princesse en péril... Bon sauf que là cest Bok Joo qui sauve Jun Hyung.)



Je donne la note d'un beau 19/20 à ce drama car il m'a donné le sourire du premier épisode au dernier et parce qu'il est tellement bien fait qu'il ne peut qu'être chaleureusement recommandé.